A bord du Dixmude, fleuron de la flotte française.

A bord du Dixmude, fleuron de la flotte française.

Le bâtiment de projection et de commandement Dixmude est arrivé ce vendredi à Marseille pour une escale exceptionnelle de trois jours pour la signature de la charte de parrainage du BPC par la Ville de Marseille, auparavant marraine du transport de chalands de débarquement Siroco, vendu fin 2015 au Brésil.

Plus grand bâtiment de guerre après le porte-avions Charles de Gaulle, le Dixmude se distingue par sa polyvalence et sa capacité à se déployer loin et longtemps.

Troisièmes BPC français du type Mistral, il a été réceptionné en 2012 par la Marine nationale. Long de 199 mètres et affichant un déplacement de plus de 21.000 tonnes en charge, c’est à la fois un porte-hélicoptères, un bâtiment d’assaut amphibie, un hôpital flottant et une unité capable d’assurer le commandement d’une opération interarmées et internationale.

Il peut, par exemple, embarquer une vingtaine d’hélicoptères de transport et de combat, une centaine de véhicules (dont des chars Leclerc), 450 hommes de troupe et des engins de débarquement (deux CTM et un EDAR, deux EDAR ou quatre CTM).

Ses principales missions
Operation Eunavfor Atalanta (2012) – Operation Serval (2013) – Operation Sangaris (2013)

Il participe à la Mission Corymbe et le 4 avril 2015, il évacue 44 personnes du Yémen suite au conflit au Yémen. Le lendemain, il récupère également 63 personnes dont 23 Français transférés à partir du patrouilleur L’adroit et de la frégate Aconit.

En mai 2015, il part pour la mission Jeanne d’Arc 2015.

Diffusion Sipa Press

Diffusion Maya-Press

(Téléchargements réservés aux abonnés)

Toute utilisation et/ou reproduction du texte sans autorisation est fortement déconseillée.
Any use and/or reproduction of this text without permission is highly inadvisable.

Bandeau 2013 copie

Les commentaires sont clos.