Reportage: Sex Dolls, un remede contre la solitude?

Reportage: Sex Dolls, un remede contre la solitude?

L’origine des poupées sexuelles remonte au XVIIe siècle. Elles étaient faites de tissu cousu ou de vieux vêtements et utilisées par les marins, isolés en pleine mer pendant de longues périodes. On les appelait « Dames de voyage »

Walter à 35 ans. Apres 18 mois de vie commune avec une femme qui ne l’aimait pas, il la quitta. Plutôt que de se consoler dans les bras de la première venue, il a préféré se consoler dans ceux d’une poupée en silicone.. C’est comme ça qu’il découvre les plaisirs des poupées sexuelles.

Sex Dolls

« Je dois avouer qu’elles m’ont toujours fasciné, dit-il, et et j’ai fini par sauter le pas pour une vie meilleure. J’ai 35 ans et je vis avec deux poupées articulées en silicone prénommées Lilica et Yurica. Elles partagent ma vie de tous les jours ainsi que ma vie intime. C’est un réel plaisir pour les yeux de les habiller, leurs mettre de belles lingeries, de belles chaussures, de les mettre en scènes, de les photographier et de contempler leurs courbes très proches d’un corps de femme. Ce sont des poupées réalistes, très sensuelles et vraiment très belles. Je me comporte avec mes poupées comme quand j’étais avec une vraie femme: doux, attentionné, romantique … Je prends soin d’elles … J’ai trouvé mon équilibre entre la solitude et la vie à deux. Par leur présence à mes côtés, elles apportent une réelle fraîcheur, un rayon de soleil dans ma vie de tous les jours. Elles seront toujours là pour moi et ne me blesseront jamais… »

==================================================

Le passage de la production artisanale à la production industrielle date de la fin des années 1930 et du début des années 1940. Le Japon et l’Allemagne développèrent ces modèles pour leurs équipages sous-mariniers, confinés dans un environnement exclusivement masculin.

SDoll

Au Japon, elles sont louées 12 000 yens (environ 90 €) pendant 90 minutes. Les clients attendent à l’extérieur de la pièce où se trouve la poupée. Ils prennent du plaisir à l’habiller pour ensuite  la déshabiller. Ils peuvent assouvir avec elle tous leurs fantasmes. Selon les utilisateurs, le principal reproche serait leur passivité. De nombreux constructeurs pensent qu’à terme, il serait possible d’y remédier par la création d’humanoïdes sexuels. Mais nous n’en sommes pas encore là. Certains constructeurs offrent des CD audios, mais les problèmes de désynchronisation entre le rythme et le son désoriente bon nombre d’utilisateurs. Une des premières étapes envisagées est d’insérer des capteurs reliés par Wi-Fi à un ordinateur pour synchroniser les paroles à l’action.

Avant, les poupées vendues en Europe étaient rares et, pour la plupart, étaient toutes commandées par correspondance aux USA et au Japon Depuis 2006, il y a à Lyon le 1er showroom spécialisé en Europe: Doll Story. Auparavant, il était impossible pour un client de voir et de toucher avant d’acheter. Ils ont accepté de nous présenter leur site de fabrication, où les poupées sont faites une par une, de façon artisanale. Chaque poupée nécessite plus de 100 heures de travail. Le squelette est conçu grâce à un processus qu’ils gardent secret. Le prix d’entrée est de 6 300 € et va jusqu’à € 6900. Différentes options existent.
Les sex dolls au cinéma : « Monique, toujours contente »: film français avec Albert Dupontel. « Lars et le Girl réel »: film américain avec Ryan Gosling

 SDoll

———————————————————————————————————————————————–

Sex dolls: a remedy for loneliness? Walter is 35 years old. He lived 18 months with a woman who did not love him. He left her and did not want to be consoled with just anybody.Then, he discovers the pleasures of sex doll. « I must confess that they have always fascinated me, he said, and I finished by take the plunge for a better life. I have 35 years and i life with two articulated dolls made from silicone, named Lilica and Yurica. I behave with my dolls like when I was with a real woman: sweet, attentive, romantic…I take care for them... I found my balance between solitude and the lives by two. By their attendance at my side, they bring a real freshness, a ray of sunshine in my life of all days. They will be always there for me and they  will never hurt me … » Doll3 The origin of sex dolls dates back to the seventeenth century. They were made ??of sewn cloth or old clothes and used by sailors isolated in open sea for long periods. They were called « Dames de voyage » The transition from craft production to the industrial period begins in the 1930s and early 1940s. Germany and Japan have developed these models for their submarine crews, confined in a male environment. In Japan, they are leased 12,000 yen (about € 90) for 90 minutes. Customers wait outside the room where the doll is. They take some pleasure into dressing it and undressing it and finally can perform with it all the fantasies of their imagination. Before, the dolls sold in Europe were rare and for the most part,  they are all commissioned by correspondence in the USA and Japan Since 2006,  in Lyon there is the 1st showroom specializing in Europe. Previously, it was impossible for a client to see and touch before buying. They have accepted to open up their manufacturing site, where the dolls are made one by one in a handmade way. Each doll requires more than 100 hours of work. The skeleton is made through a process that they keep secret. The prize is from € 6,300 up to € 6900. Options exist. Sex dolls and the cinema: « Monique, toujours contente »: french movie with Albert Dupontel. « Lars and the Real Girl »: american movie with Ryan Gosling

[calameo code=000179541c06d10cdd84b width=420 height=272 view=book]

Bandeau 2013 copie

Les commentaires sont clos.